Famille

Une maman, c'est différent d'un papa!

Est-ce que devenir parent devrait se vivre de la même façon pour tous? Hommes et femmes sont-ils différents dans leur façon d’entrer dans l’univers de la parentalité? Eh bien oui!

Des partenaires peuvent ressentir des émotions ou vivre leur rôle de parent de façon différente, au point que certains puissent être surpris, voire déconcertés.

Ces différences peuvent se concrétiser dans différentes sphères de la vie parentale. Explorons ces volets et voyons comment les parents, hommes et femmes, peuvent se dissocier dans leur façon de vivre le tout. Vous comprendrez que sont regroupées ici les généralités les plus fréquentes. Il est bien connu qu’il n’existe aucune règle absolue dans la maternité et la paternité. Il est donc possible que vous ne retrouviez pas votre couple dans les exemples suivant, cela est bien normal.

Durant la grossesse

Vivre une grossesse est une expérience riche en émotions positives et parfois difficiles. Maman a plus de chances de se sentir unie à l’enfant à venir. Cela s’explique par le fait qu’elle sent bébé grandir et se manifester par de petits mouvements. Elle a hâte et peut trouver difficile, voire choquant, que papa ne partage pas la même hâte qu’elle. Des questions peuvent lui passer par la tête à ce moment-là. « Regrette-t-il que je sois enceinte? », « A-t-il cessé de m’aimer? », « Ai-je cessé de lui plaire? », etc. Ces questions sont légitimes parce qu’effectivement, le futur père ne peut pas vivre la grossesse de la même façon qu’une femme puisqu’il ne porte pas l’enfant. Il ne sent donc pas ces coups de pieds et ne porte pas le poids de son ventre qui prend chaque jour de l’ampleur.

La différence semble assez visible, mais pour vous, cela peut être inquiétant de ne pas partager la même excitation. Excité de rencontrer ce bébé, il le sera. Autant que vous? Peut-être pas. Le père voit sa femme adorée se transformer sous ses yeux. Il ne peut vous voir exactement de la même façon qu’avant que vous deveniez une mère, et sa vision doit s’ajuster à l’image de cette maman en devenir. Bien que la grossesse soit une continuité normale d’un couple, votre homme peut aussi avoir à se redéfinir. Il peut, comme vous, vivre des inquiétudes et devoir moduler sa réalité envers l’enfant qui s’en vient : il aura de nouvelles responsabilités, un rôle différent, des changements dans son groupe de pairs, etc. Il a souvent été dit qu’un père, même si la hâte que bébé arrive se fait sentir, se sentira vraiment père le jour où bébé sera pour vrai dans ses bras. Lorsque son enfant sera là, il deviendra concret, réel, et c’est alors que votre homme se sentira père!

La sexualité et l’image corporelle

Zone inquiétante pour maman, mais aussi pour papa, sachez-le. Plusieurs hommes sentent qu’ils sont trois durant une relation sexuelle. Ce qui peut avoir, vous le comprendrez, un effet négatif sur son désir. Attention toutefois! Même si le désir s’amenuise temporairement, cela ne veut pas dire pour autant que ses sentiments pour vous vivent le même processus. Bien que l’amour change et évolue, la sexualité peut être plus difficile à concilier pour certains hommes. Ils se sentent parfois en présence d’une « maman » à protéger entre leurs bras. D’autres ont de la difficulté à sexualiser une femme enceinte. La femme sexuée n’a peut-être plus la première place dans ses pensées durant ce temps. Le désir peut alors être remplacé par un sentiment de tendresse qui s’accentue neuf mois durant. Dans la grande majorité des cas, la situation se replace dans les semaines suivant l’accouchement.

L’allaitement

Vous allaitez bébé parce que selon vous, c’est la continuité des choses ou parce que vous croyez que c’est ce qu’il y a de mieux. Peu importe la raison, chaque jour (et bien souvent chaque heure après la naissance!), vous vous installez avec votre nouveau-né pour le nourrir. Pour vous, l’allaitement semble un geste maternel normal. Bien que papa connaisse et même approuve l’allaitement, il peut susciter d’autres types d’émotions chez lui. Comme l’allaitement est de plus en plus encouragé et expliqué, plusieurs papas partagent ce moment en essayant de s’impliquer autrement pour aider la maman qui allaite. Certains ressentiront cependant des émotions plus sombres. Nous parlons dans ce cas de sentiments de rejet, de frustration, d’impatience, etc. Ce petit bout de chou prend sa place, lui « vole » l’accès aux seins de sa conjointe, et l’allaitement lui renvoie maintenant une image qui va au-delà de la sexualité. Les seins ont maintenant une fonction nourricière qui permet à son enfant de grandir et de vivre. Cette image peut être percutante pour certains papas. De façon inconsciente, subtile ou plus marquée, cette image peut sans aucun doute être un choc s’ils ne s’y attendaient pas. Elle a ainsi un impact sur sa sexualité.

Il n’y a pas de situation générale unique

Il est vrai que malgré certaines différences, des hommes réagiront de façon complètement opposée à ce qui vient d’être décrit. L’important est de réaliser que la différence de réactions face à un événement doit être vue dans un angle de richesse et non comme un abîme qui s’installe tranquillement dans le couple. Au contraire, cette différence fera en sorte qu’en temps et lieu, ce qui vous semble comme un manque à gagner à un moment deviendra une force immense à un autre. Un jour, papa ouvrira la porte à de nouveaux apprentissages à votre enfant qui découvrira alors, en dehors du monde enveloppant des bras maternels, un univers riche en explorations, bougeottes et animations que seul papa saura lui offrir par sa différence toute masculine!

Véronique Boisvert

Sexologue et psychothérapeute

Véronique Boisvert est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en sexologie. Elle pratique en clinique privée comme sexologue clinicienne pour traiter les difficultés sexuelles, relationnelles et conjugales. Elle fait partie de l’Ordre des sexologues du Québec et a un permis délivré par l’Ordre des psychologues du Québec. Elle est l'auteure du le livre Bien vivre ma période postnatale : prévenir les difficultés et devenir une maman heureuse. Elle est copropriétaire chez Axe Santé. Vous pouvez trouver d’autres informations sur sa pratique sur son site Web.  

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram