Vacances

Le coup de chaleur, plus fréquent chez les enfants et les gens âgés

Le coup de chaleur est toujours une urgence médicale.

Plus fréquent chez les enfants de moins de cinq ans et les sujets âgés qui ne s'hydratent pas suffisamment, le coup de chaleur est toujours une urgence médicale.

Il se traduit par une poussée de fièvre souvent spectaculaire (39,5/40 degrés) et quelquefois dangereuse par les convulsions qu'elle peut entraîner. Il est indispensable de la faire baisser au plus vite en attendant le médecin. Le meilleur moyen est de baigner le petit enfant dans une eau à 37,5 degrés pendant au moins dix minutes ou encore de l'envelopper dans une serviette humide.

Il faut aussi lui faire boire de l'eau sucrée toutes les deux ou trois heures. Si la température persiste à 40 degrés, il ne faut pas hésiter à conduire l'enfant aux urgences.

Pour l'adulte, d'une manière générale, en cas de forte chaleur il faut éviter les expositions au soleil, les excès alimentaires, l'alcool, les activités physiques soutenues, et préférer les vêtements légers et perméables dans des matières en coton ou lin plutôt que nylon et fibres synthétiques.

La transpiration est un mécanisme naturel de la protection de notre organisme. Il est important de laisser la peau éliminer la sueur.

L'insolation, elle, se produit après une exposition solaire prolongée. Elle se manifeste par des maux de tête, des vertiges, une soudaine fatigue, voire des troubles visuels et des vomissements. La température dépasse rarement 40 degrés et ne s'accompagne d'aucune baisse de tension. Le traitement est simple : il faut passer de l'eau fraîche sur le front de la personne atteinte, la mettre à l'ombre et la faire boire. Non traitée, l'insolation peut évoluer vers le coup de chaleur.

Quant au bronzage, bien adapté, il constitue une véritable protection contre le coup de soleil. En effet, la pigmentation (mélanine) qui apparaît au soleil au niveau le plus superficiel de la peau, l'épiderme, protège le derme, essentiellement composé de fibres élastiques et de collagène, deux substances ayant tendance à diminuer lors du vieillissement. Encore faut-il que cette pigmentation apparaisse progressivement de façon à ne provoquer aucune brûlure. Malgré les conseils donnés chaque année à la veille des vacances d'été, plusieurs milliers de vacanciers sont encore victimes de coups de soleil, faute de prévention.

En pratique, il est recommandé de ne pas s'exposer au soleil de 11h à 16h. Quelle que soit l'heure, en été, les crèmes « écran total » sont indispensables et leur application doit être régulièrement renouvelée. Certaines zones doivent être protégées en priorité, le visage, le cou et la gorge. Sans oublier le chapeau, les lunettes et le tee-shirt pour les plus jeunes.

Source

Associated Press

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram