Santé

Qu'est-ce qu'une varice? (Partie 1)

Une varice, c’est la dilatation permanente d’une veine superficielle, ce qui gêne le retour du sang vers le cœur. Pour mieux comprendre, voici des notions d’anatomie et de physiologie de la circulation sanguine.

Tout le monde a entendu parler des varices, mais est-ce que tout le monde sait ce que c'est exactement? Une varice, c’est la dilatation permanente d’une veine superficielle, ce qui gêne le retour du sang vers le cœur. Pour mieux comprendre, des notions d’anatomie et de physiologie de la circulation sanguine seraient utiles. Alors en voici!

Les artères et les veines sont les acteurs principaux de la circulation sanguine. Les artères acheminent le sang oxygéné à l’ensemble du corps. Les veines ramènent au cœur le sang appauvri en oxygène afin d’être réoxygéné par les poumons et redistribué par les artères.

Il existe deux systèmes veineux au niveau des jambes. Les veines profondes assurent 90 % du retour du sang au cœur et les veines superficielles 10 %. Ces dernières sont situées dans la peau et sont constituées principalement de la grande et de la petite saphène. À l’intérieur des veines, il y a des valves qui empêchent le sang de circuler en sens inverse. Lorsque l’on est immobile, la circulation se fait moins bien et le sang stagne. Si les veines et leurs valves sont normales, cela n’entraîne aucun trouble. Par contre, une maladie veineuse provoquera un reflux de sang vers les pieds et les symptômes d’insuffisance veineuse apparaîtront.

Manifestations de l’insuffisance veineuse

La douleur aux jambes est souvent la première manifestation de la maladie veineuse. Elle apparaît lors d’une immobilitéprolongée. Elle est plus intense par temps chaud, à mesure que la journée avance, lors des menstruations et parfois après les relations sexuelles. Elle peut être associée à une sensation de lourdeur, de fatigue et de brûlure au niveau des jambes.

Les varicosités sont ces minuscules « veines éclatées » rougeâtres ou bleutées au niveau de la peau. Elles se situent la plupart du temps sur la face externe des cuisses et à l’intérieur des genoux. Occasionnellement, elles peuvent être sensibles au toucher, mais outre leur caractère disgracieux, elles ne causent généralement pas d’inconfort. Souvent, elles ne sont que le début d’une insuffisance veineuse. Situées autour des chevilles, elles peuvent parfois témoigner d’une maladie veineuse plus avancée.

Les varices, localisées ou étendues à toute la jambe, signifient que la maladie est à un stade plus avancé. Généralement douloureuses, elles s’accompagnent parfois de problèmes cutanés tels l’eczéma et peuvent engendrer des ulcères. Ces derniers ont l’apparence d’une plaie avec un trou au centre et se situent habituellement à l’intérieur des jambes juste au-dessus des chevilles. Cette localisation s’explique par l’intensité de la stase (stagnation) veineuse au bas des jambes.

Causes

Une anomalie héréditaire de la paroi veineuse est à l’origine de la plupart des varices. Le risque de développer des varices est plus grand si un parent est affecté et neuf fois plus élevé si les deux parents le sont. On estime que 33 % de la population est atteinte d’insuffisance veineuse, avec un ratio de 3 femmes pour 2 hommes. Les varices peuvent aussi avoir une cause secondaire. Une phlébite ou un traumatisme local peuvent détériorer la paroi et les valvules d’une veine.

L’hérédité est la principale cause de la maladie veineuse et est malheureusement incontournable. Voici les facteurs aggravants qu’il est possible de minimiser :

  • Position debout ou assise prolongée
  • Excès de poids
  • Port ou levées de charges lourdes au travail ou dans les loisirs
  • Croisement de jambes
  • Exposition prolongée et répétée à la chaleur (soleil, cabines de bronzage, bains chauds, spas, etc.)
  • Hormonothérapie, pilules contraceptives (dilatation des veines)
  • Grossesse (la première grossesse causerait le plus de dommages au système veineux, mais c’est à la deuxième que les varices deviennent plus apparentes)
  • Injections intraveineuses répétées
  • Coups directs répétés sur une veine (sports, coins de bureau)

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram