Santé

Le massage pour bébé

Un moyen privilégié de communiquer et d’être en contact intime avec bébé. Découvrez, avec l'auteure, les bienfaits du massage pour bébé.

Avril 1995. Place Bonaventure : Salon de la Maternité

Comme toute future maman qui se respecte, j’explore avec curiosité tous les nombreux kiosques. À chacun d’eux, je me fais un devoir de recueillir toute l’information fournie. Quelques heures plus tard, les pieds en compote, exténuée d’avoir transporté bedaine et kilos de dépliants, je n’ai qu’une idée en tête : relaxer, les pieds sur mon pouf ! Arrivée à la maison, tel une enfant le soir de l’Halloween, je fais le tri de mes nombreuses acquisitions de la journée. Encore étourdie de toutes ces nouveautés, de tous ces gadgets supposés faire de moi la mère la plus branchée, un petit dépliant bien simple attire soudainement mon attention. On y parle de massage pour bébé. Tiens donc? À bien y penser, cette idée mérite qu’on s’y arrête…!

Avec ma bedaine qui grossit de jour en jour et mon dos souvent bien fatigué à la fin de la journée, l’idée d’un bon massage me fait fantasmer très souvent. L’idée de pouvoir moi-même procurer cette sensation de bien-être absolu à ma future progéniture me sourit de plus en plus.

Septembre 1995 arrive et voilà que la 8e merveille du monde se pointe le bout du nez!

Nous croulons littéralement sous les cadeaux. Vêtements et jouets dernier cri abondent de part et d’autre. Évidemment ma fille est bien ravissante et a de quoi s’amuser jusqu’à son entrée à la maternelle ! Cependant, je cherche une activité que je pourrais faire avec elle, une activité qui serait enrichissante tant pour elle que pour moi. Évidemment, j’ai bien des projets pour plus tard, patin artistique, danse, bricolage mais rien dans l’immédiat. Et soudain, l’évidence s’impose… ! Nous irons nous inscrire toutes les deux à ces fameux cours de massage qui me trottaient dans la tête depuis quelques semaines.

Je ne le sais pas encore mais je m’apprête à mettre le pied (et les mains!) dans un univers merveilleux que je n’ai plus quitté depuis.

Décembre 1995, premier cours de massage maman-bébé

Toujours soucieuse d’être à la fine pointe de l’actualité, au courant de toutes les dernières tendances, je suis convaincue d’avoir découvert la nouveauté de l’heure. Imaginez à quel point mon ego en a pris un coup ce soir-là, lorsque j’ai appris que ma trouvaille existait depuis des siècles et se transmettait de génération en génération, de mère en fille, et ce, dans plusieurs cultures. Imaginez !

  • En Orient, le massage occupe une place de choix depuis l’époque la plus lointaine. L’utilisation du massage thérapeutique par les cultures orientales remonte à l’an 3000 avant Jésus-Christ.
  • En Inde, tous les samedis a lieu le rituel du massage complet à l’huile suivi d’un long bain. À la tombée de la nuit, la maman masse également le bébé pour le libérer des tensions.
  • Au Nigéria, les bébés ont droit à un massage quotidien à l’huile d’olive.
  • En Ouganda, la mère porte constamment l’enfant sur son sein nu; elle le masse, le cajole et lui chante sans arrêt des chansons.
  • Au Mali, les sorciers frottent le ventre des enfants malades.
  • Aux Fidji, le bébé est massé en douceur durant 15 minutes avant la nuit.

J’en déduis donc que si ce savoir a traversé les siècles, c’est qu’il est indéniablement porteur d’effets positifs tant pour l’enfant que pour ses parents!

À travers les différentes séances, je découvre plus en profondeur les nombreux bienfaits associés à cette pratique. Certains d’ordre physique, nous paraissent évidents et immédiats, tandis que d’autres, d’ordre affectif et social, ne sont pas visibles mais joueront un rôle important dans le développement relationnel de l’enfant.

En voici les principaux, au plan physique

D’abord au niveau des différents systèmes :

  • Il permet de renforcer le système immunitaire et lymphatique. Il facilite l’élimination des toxines.
  • Il stimule le système nerveux, augmente la mémoire et l’apprentissage, favorise la circulation de l’influx nerveux et augmente les connexions neuronales au cerveau.
  • Il agit sur le système respiratoire, approfondit la respiration et aide les bronches et les poumons à prendre de l’expansion.
  • Il joue un rôle important au niveau du système digestif et il aide grandement à soulager les gaz et les coliques.
  • Il a un effet au niveau du système musculo-squelletique, il permet une bonne absorption des éléments nécessaires à la croissance des os.
  • Il agit sur le système circulatoire en favorisant une bonne circulation sanguine.

Également au niveau de divers soulagements :

  • Le massage permet d’induire un sommeil plus réparateur et plus profond. (On aime !)
  • Il contribue grandement au soulagement des coliques, de la constipation, des gaz. (On aime tout autant !)
  • Également, il permet de diminuer les douleurs occasionnées par les poussées de croissance (en détendant les tendons et les muscles), il apporte un soulagement aux tensions diverses, aux maux de dentition et il aide aussi à la décongestion des sinus et des poumons.

Ouf! Je me doutais bien qu’il y avait beaucoup d’effets positifs au massage, mais honnêtement, je n’en soupçonnais pas autant!

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram