Papa

La préparation comme aliment complémentaire

Une fois l’allaitement maternel bien établi, certaines mères considèrent que le fait de donner un biberon de préparation, de temps à autre, leur offre une flexibilité bien appréciée.

Utiliser la préparation comme aliment complémentaire est une belle façon de permettre à papa de nourrir bébé et de tisser des liens avec lui.  

La préparation peut aussi être très utile pour les mères qui travaillent et qui ne peuvent ou ne souhaitent pas tirer leur lait pour tous les repas de leur bébé. 

Commencer à utiliser la préparation comme aliment complémentaire?

Nourrir votre bébé grâce à l’allaitement maternel et à la préparation est parfois appelé alimentation mixte, alimentation combinée ou allaitement maternel partiel. Il est toujours préférable de consulter le professionnel de la santé de votre bébé et de partager avec lui votre situation et vos plans d’alimentation. Voici tout de même quelques conseils complémentaires qui pourraient vous être utiles:

Dans la plupart des cas, le moment idéal pour commencer à utiliser la préparation pour bébé comme aliment complémentaire est après le premier mois d'allaitement, lorsque celui-ci est bien établi.

Trouvez le bon moment. Essayez d’offrir un biberon à votre bébé quand il a faim (par exemple, après la sieste), mais pas quand il est trop affamé. Il sera ainsi moins susceptible de rechigner.

Vous pourriez aussi obtenir de meilleurs résultats si vous laissez une autre personne, par exemple le père ou le grand-père du bébé, donner le premier biberon. Votre bébé pourrait, au départ, vous associer uniquement au lait maternel.

Certaines mères habituent leur bébé au goût de la préparation en la mélangeant avec du lait maternel ou en appliquant un peu de lait maternel sur la tétine du biberon pour encourager le bébé à l’accepter. 

Utilisez une tétine de biberon qui ressemble à la suce de votre bébé. Appliquer un peu de lait maternel sur la tétine du biberon est un autre moyen pour encourager le bébé à l’accepter. Lorsqu’il aura goûté au lait maternel, il risque de commencer à téter pour en avoir plus.

Une autre façon d’utiliser la préparation en complément est de laisser votre bébé boire au sein d’abord, pour ensuite terminer son repas avec la préparation. Votre bébé risque d’être plus enclin à accepter le biberon à ce moment-là plutôt que lorsqu'il est affamé et irritable. 

L’approvisionnement en lait maternel dépend de la demande. Veillez donc, si votre objectif est de poursuivre l’allaitement, à continuer d'offrir votre lait - au sein ou en tirant votre lait - en parallèle avec la préparation.

Contenu appartenant à Enfamil

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram