Papa

Tranche de vie

Aujourd’hui j’essaie un nouveau type de billet. Ça s’intitule Tranche de vie. Vous serez juges à savoir si cette série comprendra plus d’un texte ou pas… Donc je me lance et on verra!

J'ai récemment mis sur le Facebook de notre blog pour papas la photo suivante (voir ci-contre).

J’y avais aussi ajouté un texte explicatif qui ressemblait à ceci : « Ma petite a perdu une dent… dans la cour d’école! Je lui ai dit que j’allais aller voir… Le gravier de la cour est rempli de petites roches blanches grosses comme… des dents! Une heure plus tard… Mission impossible. »

Mais l’histoire ne s’arrête pas là!

Oh nooooo...

Donc il doit être 7:30, 8:00 le soir. Je venais de coucher les petites. Je quitte la maison…

(Ok précision en partant! Ma blonde est à la maison, donc les enfants ne sont pas solos!)

…en direction de l’école. Quelques instants plus tard je stationne mon auto de l’autre côté de la rue où se trouve la cour d’école. Je ne sens pas le besoin de remonter mes fenêtres, il fait chaud! J’arrive dans le terrain de gravier où ma petite a apparemment perdu sa dent. Je commence ma recherche, deux secondes plus tard je me dis déjà que c’est peine perdue! (Pour ceux qui viennent de se joindre à nous, allez voir le texte et la photo en début d’article. Quoi que commencer un article au quart, c’est pas champion! Anyway!)

Je me dis que l’expression populaire « chercher une aiguille dans une botte de foin » est drôlement de circonstance. Plié en deux, je tasse les petites roches avec mes doigts. Ça fait pas 10 minutes que je suis là et j’ai déjà mal dans le dos… Putain qu’on vieillit! À cet instant, une gang de jeunes ados arrive dans la cour. Certains sont à vélo, d’autres à pied, mais tous écoutent du Sir Pathétik à travers le pathétique haut-parleur du iPhone d’un de la bande!

Ils me regardent, jasent entre eux… Moi je fais fi, je suis en mission! Ils s’approchent.

« Cherchez vous d’quoi!? »

Moi, un vous!? Je vieillis une deuxième fois ce soir!

« Ouin, ma fille a perdu une dent ici et je lui ai promis que j’allais essayer de la retrouver. »

Silence…

Jugement?

Non! Ils m’offrent de l’aide!

Nous sommes maintenant six, sept si je compte Pathétik, à chercher une dent dans du gravier poivre et sel! Ils me posent des questions sur ma fille. Quel âge elle a, comment c’est arrivé, si elle a de la peine… Les jeunes que je jugeais en croyant qu’ils me jugeaient sont maintenant dans mon équipe! On est le Tooth Squad!

Y’en a même un qui me sort: « C’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin! »

On est des complices! On pense pareil! Il ajoute: « Pas compliqué à trouver une aiguille dans une botte de foin, juste à prendre un aimant! Ben oui! Un aimant! Tsé… Ben quoi!? C’est fait avec quoi tu penses une aiguille!? Du métal! »

On pense moins pareil là! Mais c’est pas grave! Après 15 minutes un des ados abandonne pour « aller chier chez eux. » C’est ce qu’il nous a dit en tout cas. Dix minutes de plus et je tire la plug.

« Vous êtes super gentil, mais je crois que c’est impossible. Merci beaucoup de votre aide! »

« Pas de trouble! Bonne soirée, monsieur! »

Paf troisième coup de vieux! C’est trop dans le même 24 heures, surtout qu’ils sont arrivés en une seule!

Je me dirige vers mon char. Dans la cour d’école, il n’y a que moi et le crew de jeunes, que je quitte. Au même moment, j’arrête sur le trottoir pour laisser passer la mini-van qui arrivait à sens inverse. Je croise le regard de la conductrice. Un regard froid, rempli de jugement et d’accusations. Cette conductrice est la maman d’une petite fille avec qui joue ma petite.

Je me demande que voulais dire ce regard.

C’est à ce moment que je vois de quoi j’avais l’air. Un dude plus vieux qui quitte des jeunes ados dans une cour d’école… le soir! Je suis probablement rendu le pusher du village, dans la tête de cette femme. Je suis un papa qui corrompt et drogue la jeunesse.

Mais vous savez quoi?! J’m’en fou un peu. Je savais ce que j’étais venu faire dans cette cour d’école. Que ces jeunes ne sont pas nécessairement des potheads. Même s’ils le sont, ce sont avant tout de bons kids. Des jeunes gentils et généreux. Des jeunes comme j’étais et comme vous étiez! Avoir l’air d’un immature et d’un irresponsable ne me dérange pas! Car vous savez ces mots sont souvent, malencontreusement, associés à la jeunesse!

Et moi, la jeunesse, je l’aime! En plus, au nombre de coups de vieux que j’ai eu ce soir, un coup de jeune ne peut que me faire du bien.

Voilà!

JF

Père de Gosses

Père de Gosses est un magazine en ligne qui touche tout ce qui intéresse les papas ! Fondé à l’été 2014, PdG fait de plus en plus d’adeptes, particulièrement en France et au Québec! Jean-Félix « JF » Maynard (cofondateur de PdG) et Jonathan Laberge seront heureux de pouvoir discuter avec vous sur peredegosses.comFacebook et sur Twitter!  

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram