Papa

Devenir père

Photo tirée du concours-photo d'avril 2009

Devenir père demeure l'une des plus belles et des plus importantes aventures qu’un homme puisse vivre sur cette terre. Un papa partage avec nous sa plus belle histoire : comment il est vraiment devenu père!

Je me souviens exactement du moment où j’ai choisi de devenir un père. Je me souviens avec précision du lieu, de l’heure, presque de la date, où j’ai cessé de me poser un million de questions sur le prix des couches, des biberons, des hochets, de la tapisserie et des meubles pour bébé, pour tout simplement décider de sauter, sans parachute, dans le monde de la paternité. Je me souviens aussi et surtout du regard lumineux de ma compagne quand je lui ai dit OUI, JE LE VEUX! (Le bébé, bien sûr!). Je me souviens de tout cela avec émotion, mais… ce n’est pas à ce moment-là que je suis devenu un père.

Je me souviens de l’excitation que nous avons ressentie, ma compagne et moi, devant le test de grossesse qui avait si gentiment accepté de changer de couleur. Je me souviens de la joie, du trouble et des larmes chaudes qui coulaient sur nos joues. Je me souviens surtout que nous étions serrés l’un contre l’autre comme jamais nous ne l’avions été auparavant. Je me souviens aussi… que je ne me souviens pas du tout de la pharmacie où cela est arrivé!

Mais je me souviens par contre, avec une grande netteté, de la première échographie. Je me souviens du petit cœur qui bat sur le moniteur. De la forme des petites jambes, des petits bras, des petites mains, de la petite tête, et de la grande bouffée de chaleur qui avait alors empli ma poitrine. Mais ce n’est pas à ce moment-là que je suis devenu un père.

Je me souviens d’avoir eu, pendant toute la grossesse, l’impression frustrante d’être en retard sur ma compagne qui devenait mère infiniment plus vite que je ne me transformais en père.

Je me souviens du moment fabuleux où j’ai annoncé à mes parents que ma compagne et moi allions avoir un enfant. C’est un des plus beaux moments de ma vie. J’ai senti que ma relation avec mes parents se transformait et que nous partagerions désormais la prodigieuse complicité d’appartenir, tout simplement, à la grande chaîne des générations. Mais ce n’est pas à ce moment-là non plus que je suis devenu un père.

Je me souviens des préparatifs, des achats, des moments de bonheur absolu et gaga parce que, par exemple, on venait d’acheter une lampe Winnie l’ourson! Je me souviens de l’allure de ma blonde qui était comme un paquebot : fière, noble, digne et accomplie. Je me souviens aussi des livres sur les bébés. Des cours prénataux. Des autres parents qui nous encourageaient ou nous décourageaient, selon leur expérience. Je me souviens de tout cela, mais, malgré tous ces événements, je n’avais toujours pas l’impression d’être vraiment devenu un père.

Je me souviens comme si c’était hier du départ pour l’hôpital. De l’excitation et de l’inquiétude vécue alors. Je me souviens des contractions qui n’en finissaient plus, de l’épuisement de ma blonde, de la gentillesse du médecin et des infirmières, de l’épidural, de l’angoisse, de la salle d’accouchement aux murs brun foncé, de ma blonde qui poussait et poussait et poussait, et finalement, de la petite tête qui est sortie en premier, du cordon autour du cou juste après et finalement. du grand cri que notre bébé a lancé en venant au monde. C’était fabuleux; au-delà de tout ce que j’avais pu imaginer et j’ai reçu à ce moment-là une formidable surdose d’adrénaline. J’étais totalement… survolté, bouleversé, excité et connecté à quelque chose que je ne pouvais nommer, mais qui me semblait terriblement beau et grand. J’étais presque devenu un papa…

Mais je crois que le moment où… je suis véritablement devenu un père… c’est quelques minutes plus tard… quand j’ai pris mon enfant dans mes bras pour la première fois et que je lui dis, seul à seul : C’est moi ton papa. Je vais t’aimer toute ma vie et je vais toujours être là pour toi. C’est à cet instant précis… que je suis vraiment et irrémédiablement devenu le père de mon enfant.

Et ensuite, à chaque jour, à chaque expérience vécue avec mon enfant, je deviens, un peu plus et un peu mieux, je l’espère, un vrai papa.

Bien sûr, la paternité n’est pas toujours désirée ou vécue dans des circonstances idéales. Notre monde change et être parent devient chaque jour plus complexe. Mais, je crois tout de même profondément que, malgré tous ces défis, devenir père demeure une des plus belles et des plus importantes aventures qu’un homme puisse vivre sur cette Terre.

Alors, voilà pourquoi, je vous ai raconté ma plus belle histoire… comment je suis devenu un père!

Raymond Villeneuve
Regroupement pour la Valorisation de la Paternité (RVP)
rvpaternit@cooptel.qc.ca ou (514) 528-9227
Le Regroupement pour la valorisation de la Paternité (RVP) est un regroupement d'organismes et d'individus dont le but est de promouvoir une vision positive de la paternité de façon à favoriser l'engagement paternel, à améliorer l'offre de services aux pères et à faire évoluer le discours public sur la paternité et cela, dans le respect de la contribution de tous les membres de la famille.

Révisé en juin 2009

Raymond Villeneuve

Le Regroupement pour la valorisation de la Paternité (RVP) est un regroupement d'organismes et d'individus dont le but est de promouvoir une vision positive de la paternité de façon à favoriser l'engagement paternel, à améliorer l'offre de services aux pères et à faire évoluer le discours public sur la paternité et cela, dans le respect de la contribution de tous les membres de la famille. Téléphone : 514-528-9227.

Regroupement pour la Valorisation de la Paternité

Le RVP est un regroupement d’organismes et d’individus dont la mission est de valoriser le rôle du père et de promouvoir son importance dans la famille et dans la société pour le développement et le bien-être des enfants.

Pour en savoir plus sur cet organisme.

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram