Papa

Grossesse sympathique - est-ce un mythe?

La solution? Parler à son homme…

Même s’il n’y a pas lieu de s’inquiéter des quelques kilos de plus et des malaises du futur père pendant la grossesse, on peut quand même voir cette grossesse sympathique comme l’expression de plusieurs besoins.

D’abord, il faut tenir compte du fait que les hommes sont souvent ignorés pendant toute la période de la grossesse et que cette période peut leur paraître très longue. Pendant que la femme enceinte est rassurée par son médecin et ses proches, le père, lui, vit souvent seul ses appréhensions.

La grossesse est également une période où chaque parent revit sa propre enfance, et si c’est facile pour certains, ce ne l’est pas nécessairement pour tous. Même chez les couples les plus unis, les secrets de l’enfance ne sont pas toujours partagés avant la grossesse et c’est une autre bonne raison pour laisser une place à son conjoint et l’encourager à parler de ce qu’il ressent. La peur de faire vivre à leur enfant ce qu’ils ont vécu étant petit, la peur de l’intimidation, de manquer de quelque chose ou de ne pas être à la hauteur hante souvent les futurs papas, et si la grossesse sympathique paraît physique, elle est souvent le reflet de leurs malaises psychologiques.

C’est peut-être aussi sa façon à lui de vous démontrer du soutien, et comme tous ces symptômes disparaîtront à l’accouchement, ce n’est pas trop grave. L’essentiel est de se parler et de vivre la grossesse ensemble, en partageant l’information et en se rassurant l’un et l’autre. Parce qu’au-delà de ce ventre qui grandit et de nos interrogations, il y a ce papa qui se demande aussi où le mènera cette belle aventure.

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram