Papa

L’importance de la réhabilitation après une blessure

Suite à une blessure musculo-squelettique, plusieurs personnes restent souvent fragiles et ont tendance à se blesser à nouveau. Voici quelques conseils pour que ça n’arrive pas!

« La santé n’est pas un cadeau, mais plutôt la responsabilité quotidienne de chacun. »
Ryuseki Nakayama

Selon le type et la sévérité de la blessure, il existe des moyens de diminuer les récidives et de profiter pleinement de nos activités sportives ou tout simplement de pouvoir vaquer à nos occupations quotidiennes.

Par quoi sont causées les blessures?
  • Une mauvaise coordination
  • Un manque d’équilibre
  • Des contacts pendant le sport
  • Une chute
  • Des mouvements répétitifs
  • Une force ou une charge trop grande
  • Un échauffement ou une préparation insuffisante
Quels sont les types de blessures les plus courantes?
  • Crampe : La crampe est une contraction douloureuse, involontaire et passagère d’un ou de plusieurs muscles. Elle peut survenir au repos ou à l’effort. Elle est souvent un signe de fatigue.
  • Entorse : L’entorse est l’étirement ou la déchirure d’un ou plusieurs ligaments. Elle se produit plus fréquemment à la cheville.
  • Tendinite : La tendinite est une blessure touchant le tendon d’un muscle. Elle survient le plus souvent à l’épaule au niveau de la Coiffe des rotateurs en raison d’une utilisation répétée d’un muscle.
  • Épicondylite : L’épicondylite désigne une douleur au coude en raison de mouvements répétés.

Des tensions musculaires ou un manque de mobilité articulaire peuvent empêcher le mouvement, diminuer la force, ralentir les réflexes, réduire l’endurance, causer des déséquilibres et modifier la coordination.

Lorsqu’une douleur apparaît, certaines recommandations de bases s’appliquent :

  • Consultez un professionnel de la santé;
  • Appliquez de la glace sur la région douloureuse afin de diminuer l’inflammation;
  • Des étirements légers selon la région peuvent permettre d’assouplir les muscles et soulager la douleur.

En tout temps, il est important d’avoir une évaluation de la région douloureuse afin d’identifier si des tensions musculaires sont présentes et si une diminution de l’amplitude de mouvement est notée. Si cela n’est pas corrigé, des compensations musculaires peuvent survenir et favoriser les rechutes. Lorsqu’un muscle est contracté ou en spasme, il est moins efficace et il nuit à la mobilité optimale de l’articulation. Lorsqu’une restriction articulaire persiste, le spasme musculaire ne peut diminuer totalement. La douleur peut être disparue, mais la lésion est toujours là. La réhabilitation est donc une étape importante pour la guérison et nécessite l’assouplissement musculaire et le retour à une mobilité articulaire normale. Par la suite, des exercices d’étirements et de renforcement doivent être faits afin d’assurer une meilleure stabilité à la région donnée.

Régulièrement, l’étape de la réhabilitation est celle qui n’est pas suivie par les patients. La douleur étant disparue, la nécessité de poursuivre des soins se ressent moins. Pourtant, c’est l’étape la plus importante puisque c’est celle qui permettra au corps de retrouver sa force, sa stabilité et son équilibre. C’est en suivant les recommandations de cette étape que les rechutes seront moins fréquentes.

Il est très important de prévenir les blessures sportives par un échauffement adéquat avant l’activité physique et des étirements appropriés après l’activité. Pour maximiser nos performances athlétiques, toutes les composantes de notre corps doivent être en parfaite condition et travailler ensemble.

Suite à l’exercice, il est normal de ressentir une fatigue musculaire pour une période variant de 24h à 48h. Par la suite, si une douleur persiste, il peut être important de faire vérifier la région du corps en question.

Le rôle du chiropraticien est de détecter, corriger et prévenir l’apparition des restrictions articulaires et des tensions musculaires. Les traitements ont pour objectif de redonner de la mobilité aux articulations, de la souplesse aux muscles et de diminuer l’inflammation. Ainsi, la douleur diminue. Les soins incluent également des recommandations quant au renforcement des muscles, à la modification de la posture et aux habitudes de vie en général. Le chiropraticien est en mesure de vous aider à prévenir les blessures, les traiter et réhabiliter votre corps de manière à vous permettre d’atteindre vos objectifs de remise en forme. Il saura vous conseiller sur la façon d’éviter de vous blesser lors de la pratique de votre sport.

Références : Kino-Québec

Joëlle Malenfant

Chiropraticienne

Dre Joëlle Malenfant est chiropraticienne à Québec. Elle possède une formation post-graduée en soins chiropratique pour les femmes enceintes et pour les enfants. Elle est accompagnante à la naissance et consultante en lactation. Joëlle est aussi la maman de Christophe âgé de 10 ans. Clinique chiropratique Dre Joëlle Malenfant, Chiropraticienne 1316, rue Maguire Québec, Québec G1T 1Z3 Tél : 581.742.4626

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram