Papa

Noël, gastro et grippe!

Saviez-vous que les germes, eux aussi, sont très occupés pendant le temps des Fêtes ? Tant d'occasions sont propices pour eux, tant de règles de base sont oubliées pour leur faciliter la vie.

Ah que c'est agréable Noël! Les fêtes de famille autour de bons repas! Les cadeaux, les cris et les rires des enfants. La belle petite neige qui tombe doucement, le rêve quoi! Par contre, à peine le temps des fêtes terminé que dans les cliniques les gens se bousculent, s'empilent et attendent longtemps, très longtemps.

À Noël, tout est en place pour attraper une infection

Contacts rapprochés
La traditionnelle tournée des bisous, accolades et poignées de main avec plusieurs personnes qu'on aime. Évidemment, on fait relâche un peu sur le lavage des mains et on visite énormément de gens et d'endroits publics durant cette période comme les centres commerciaux, les restaurants, les salles de cinéma, etc.

Potentiel immunitaire diminué
Le sprint final avant que commence réellement le temps des fêtes en met à l'épreuve plus d'un. Le stress important pendant le sprint de dernière minute pour la préparation des festivités et une fatigue importante suite aux petites fêtes qui se terminent tard diminuent grandement notre potentiel de défense contre les germes

La saison des germes qui commence!
Ceux en contact avec des malades ou des enfants ont déjà quelques rhumes, parfois une gastro-entérite, une otite ou une pneumonie à leur actif! L'hiver commence à se montrer le bout du nez et la saison des infections respiratoires bat son plein.

Des intoxications alimentaires en vue…
Votre tante a cuisiné un buffet gigantesque avec plusieurs types de sandwichs et de salades (plusieurs avec de la mayonnaise)! On laisse le buffet à la portée des invités toute la soirée pour que tout le monde se régale. Puis, à la fin de la soirée, on divise les prix : qui veut le restant de salade de patates? Qui veut les restes de sandwich aux œufs? Des buffets succulents, mais des restes du lendemain qui peuvent vous faire regretter bien des extra...

Des solutions
Bien sûr, attraper une infection dans le temps des fêtes n'est pas obligatoire ou inévitable. Avec un peu de bonne volonté, on peut facilement s'en tirer indemne.

Garder votre système immunitaire en pleine forme
On se repose le plus possible et on décharge notre horaire au maximum!

Protégez-vous et protégez les autres
On se lave les mains souvent, surtout après la "ronde des bisous"! On s'abstient de justement participer à la "ronde des bisous" si on est malade, personne ne vous en voudra de ne pas partager vos germes, vous pouvez en être sûr.

Si vous visitez grand-papa ou grand-maman dans un centre pour personnes âgées ou un hôpital, n'oubliez pas de les protéger en vous lavant les mains! Même chose pour les nourrissons, avant de prendre le petit nouveau de la famille dans vos bras, lavez-vous les mains et ne touchez pas à son visage.

Cuisinez et gérez la nourriture intelligemment
On diminue la grosseur du buffet et on le sort que pour un temps défini assez court (pas plus de 60 minutes) et on range rapidement les aliments les plus à risques : tout ce qui contient de la mayonnaise, viande, lait, œuf, etc. On essaie d'éviter les aliments qu'il faut manipuler. Donc, on coupe d'avance des petites portions toutes prêtes et on met à la disposition des invités assez d'ustensiles de service.

On peut même ajouter une bouteille d'aseptisant pour les mains, gel à base d'alcool, dès le début du buffet, cela sera très apprécié de vos invités, car vous pensez à leur santé!

Nathalie Thibault
B.Sc M.Sc, Consultante en prévention des infections

Nathalie Thibault B.Sc.M.Sc. est consultante en prévention des infections pour Germaction. Elle est conférencière et formatrice pour les CPE, RSG, écoles et foyers pour personnes âgées. www.germaction.com, (418) 831-6499.

Infolettre




Cette semaine
Le plaisir des petites choses

Il y a tant de petites choses qui font plaisir à nos enfants et qui sont si simples à exécuter! Il suffit de prendre le temps de s’arrêter et partager ces moments précieux avec nos enfants.

La reconnaissance de paternité

Père inconnu, père absent, père anonyme : quand le papa n’existe pas sur la déclaration de naissance de bébé, quelles sont les conséquences légales et émotives?

Lorsque les pères souffrent du baby blues

Les mères ne sont pas les seules à connaître le baby blues, un nombre significatif de pères souffrent également de dépression juste avant ou après la naissance d'un enfant.

Difficultés d'adaptation et d'apprentissage : rôle des parents

Le rôle de parent est parfois frustrant et souvent difficile, mais il comporte aussi d'importantes gratifications.

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram

Activités de la semaine

Les meilleures sorties et activités du mois de mars 2021