Papa

Les risques des morsures en milieu de garde

Aucun parent ne veut apprendre que son enfant a été mordu (ou a mordu un autre enfant) pendant qu’il était en milieu de garde, mais ça arrive. Y a-t-il du danger?

Les jeunes enfants sont très actifs, et des morsures peuvent se produire par accident pendant les jeux. Certains enfants peuvent aussi devenir agressifs ou anxieux, et mordre en toute connaissance de cause. La bonne nouvelle, c’est que la plupart des morsures sont sans danger, parce qu’elles ne traversent pas la peau.

La morsure risque-t-elle de s’infecter?

En général, les bactéries n’infectent pas les plaies causées par des morsures humaines, surtout de jeunes enfants. Il est rare que des enfants fassent des morsures graves en milieu de garde.

Pourtant, certains parents s’inquiètent du risque d’infections plus graves transmises par le sang, comme l’hépatite B, l’hépatite C ou le VIH (le virus de l’immunodéficience humaine, responsable du sida).

Le virus de l’hépatite B

L’hépatite B se transmet d’une personne à l’autre par le sang et les autres liquides organiques. Elle peut être transmise par les relations sexuelles, par une mère à son bébé ou par le partage d’aiguilles et de seringues. Le virus ne peut être transmis par le contact de la salive sur la peau saine.

Seule une morsure qui traverse la peau peut transmettre l’hépatite B. Un enfant atteint de l’hépatite B qui mord un autre enfant et lui traverse la peau peut exposer l’enfant mordu à l’infection par l’hépatite B. De même, un enfant qui mord un autre enfant atteint de l’hépatite B peut être exposé au virus si du sang de l’enfant qu’il vient de mordre lui pénètre dans la bouche. Dans les deux cas, si votre enfant n’a pas été vacciné contre l’hépatite B, il faut l’amener voir un médecin pour se faire traiter.

L’hépatite C

L’hépatite C est également transmise d’une personne à l’autre par le sang ou les liquides organiques. Elle a parfois été transmise par de graves morsures entre adultes, responsables de saignements abondants. L’infection par l’hépatite C est rare chez les jeunes enfants, et les morsures causées par de jeunes enfants provoquent rarement des saignements abondants. Il est fort peu probable qu’une infection par l’hépatite C soit causée par la morsure d’une jeune enfant. On n’en a jamais déclaré de cas.

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

Le VIH est transmis par les relations sexuelles, par une mère à son bébé ou par le sang lors du partage d’aiguilles et de seringues. Il a déjà été transmis par des morsures d’adultes très traumatiques, responsables de saignements abondants dans la bouche. Le risque de transmettre le VIH par une morsure en milieu de garde, même si elle traverse la peau, est extrêmement improbable. On n’en a jamais déclaré de cas. Il n’est pas recommandé de traiter l’enfant au moyen de médicaments contre le VIH après une morsure.

Quelles mesures prendre après une morsure en milieu de garde?

Si un enfant est mordu par un autre enfant en milieu de garde, l’éducatrice devrait prendre les mesures suivantes : 

Si la morsure ne traverse pas la peau, nettoyer la blessure à l’eau savonneuse. Appliquer une compresse d’eau froide et consoler calmement l’enfant.

Si la morsure traverse la peau:

Laisser la blessure saigner doucement et ne pas appliquer de pression. Nettoyer soigneusement la blessure à l’eau savonneuse. Appliquer un antiseptique léger, comme du peroxyde d’hydrogène. Informer les parents des deux enfants (le mordu et le mordeur).  Vérifier si l’enfant mordu a été vacciné contre le tétanos et s’il a reçu toutes les doses recommandées. Dans la négative, consulter un médecin ou une clinique pour qu’il se fasse vacciner contre le tétanos.  Vérifier si l’enfant mordu et le mordeur ont reçu tous les vaccins prévus contre l’hépatite B. Dans la négative, consulter immédiatement un médecin ou une clinique pour qu’il se fasse vacciner contre l’hépatite B.

Vérifier la blessure pendant les quelques jours suivants. Si elle devient rouge ou commence à enfler, l’enfant devrait voir un médecin. Si la blessure est très grave et que l’enfant saigne beaucoup, parlez immédiatement au médecin de votre enfant. 

Que peuvent faire les parents?

Apprenez à votre enfant à ne pas mordre. Ne faites pas semblant de mordre votre enfant et ne le laissez pas vous mordre en jouant. Lorsque votre enfant est assez âgé pour comprendre, apprenez-lui que les morsures font mal et peuvent être dangereuses, pour lui et celui qu’il mord.

Si votre enfant fréquente un milieu de garde, faites-le vacciner contre l’hépatite B. Dans certaines provinces, le vaccin est administré systématiquement à tous les bébés, tandis que dans d’autres, c’est au primaire que les enfants le reçoivent. Parlez-en à votre médecin. 
Les enfants atteints de l’hépatite B, de l’hépatite C ou du VIH ont le droit de fréquenter un milieu de garde sans discrimination et ont droit de maintenir leur diagnostic confidentiel. Les parents ne sont pas tenus d’informer le personnel du milieu de garde de ces infections. S’ils décident de le faire, le personnel doit conserver l’information confidentielle. Si votre enfant est atteint d’hépatite B, d’hépatite C ou du VIH, discutez des meilleures possibilités de garde avec le médecin de votre enfant, et discutez des personnes que vous devriez informer.  

Élaboré par le comité des maladies infectieuses et d’immunisation de la Société canadienne de pédiatrie.

Société canadienne de pédiatrie

La Société canadienne de pédiatrie est l’association nationale composée de pédiatres engagés à travailler ensemble et avec d’autres à faire progresser la santé des enfants et des adolescents en faisant la promotion de l’excellence des soins de santé, de la défense des enfants, de l’éducation, de la recherche et du soutien de ses membres.

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram