Papa

L'ainé, le cadet, le benjamin

Est-ce que la position de naissance des enfants au sein d'une fratrie influence leurs comportements? C'est bien possible!

L’aîné

Dans une famille, la position de l’aîné est avantagée par une période plus ou moins courte pour laquelle il a ses parents à lui tout seul. De cet amour exclusif où il a été le centre d’intérêt pendant longtemps, le partage peut s’avérer difficile, voire même épineux pour un laps de temps qui n’appartient qu’à lui. Ce refus conscient de voir sa place unique s’effacer par l’arrivée des autres enfants se traduit souvent par une régression physique et quelques fois mentale.

Il n’est pas rare de voir l’enfant redemander un biberon, une suce, une couche ou encore présenter certains troubles de comportement. La jalousie peut se manifester très tôt, soit dès l’annonce de la grossesse ou quand l’enfant devient conscient que sa mère porte un enfant. Il pourra être dépité par le fait que le bébé ne puisse pas jouer avec lui dès sa naissance ou au contraire, il pourra se hérisser quand celui-ci gagnera en autonomie et empiétera sur son territoire, engendrant ainsi nombreux conflits.

Le cadet (l’enfant du milieu)

Voici une position dans laquelle il est plus difficile pour l’enfant de trouver sa place. À la fois ni aîné et ni benjamin, la place du cadet est relativement difficile à gérer puisqu’il ne bénéficie pas d’avantages comme l’aîné ou encore comme le bébé qui jouit parfois de quelques passes-passes des parents. Si le cadet a de la difficulté à s’identifier par rapport à ses frères et sœurs, c’est dû en grande partie par la relation logique que détiennent les deux autres enfants. Ainsi, l’aîné devra protéger le dernier-né et le dernier-né verra en l’aîné l’exemple à suivre. Quant au cadet, il se demandera souvent quoi faire pour attirer l’attention de ses parents. Couramment, on assistera à une série de bêtises orchestrées destinées à se faire valoir.

Le benjamin (le dernier-né)

Bien qu’il admire son grand frère ou sa grande sœur et tente très souvent de l’imiter, le benjamin a tendance également à jalouser ses droits d’aînesse. Cette dissemblance des droits peut être reprochée aux parents pour qui l’enfant croit à un favoritisme à l’égard du plus grand. Pour cela, il appliquera diverses techniques pour l’amener au même niveau que le sien ou encore se hissera à un échelon supérieur. Il pourra ainsi continuer à défendre sa place de bébé afin d’attirer toute l’attention sur lui ou encore tenter de faire punir son frère ou sa sœur et demeurer ainsi le préféré de ses parents.

Infolettre




Cette semaine
L'accompagnement à la naissance pour le père

Votre conjointe vous fait part de son désir de faire appel à une accompagnante, mais vous êtes sceptique? Vous n’êtes pas le seul.

Les relations avec les grands-parents

La relation entre les petits-enfants et leurs grands-parents est souvent basée sur le même lien qu’entretiennent les parents avec leurs parents. Si cette dernière est fluide, amicale et enrichissante, l’enfant entretiendra un dialogue riche et intéressant avec ses grands-parents.

Paternité et rupture

L'absence du parent n'ayant pas la garde peut mener à l'éloignement : les chiffres montrent qu'avec le temps, l'enfant voit de moins en moins le parent qui n'a pas sa garde.

10 choses que papa fait mieux que maman

Parfois, un papa arrive comme Superman pendant la tempête et rappelle à maman combien elle est chanceuse qu’il soit là. Voici dix de ces choses qu’un papa fait à la perfection!

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram

Activités de la semaine

Les meilleures activités et sorties d'avril 2021

Non