Papa

6 trucs pour être un bon père Noël

Chacun de mes oncles, même ma grand-maman, a jadis enfilé le célèbre costume rouge du père Noël! Femme ou homme, ventru ou petit : l’important, pour faire un bon papa Noël, c’est de jouer le jeu!

Costume

Pour faire un bon père Noël, ça prend un bon costume. Les enfants sont rusés et très observateurs! Et avec les nombreux, et très très beaux pères Noël qu’ils croisent tout au long du mois de décembre, avouons-le : la barre est haute! Un costume à rabais ne fait habituellement pas le poids et la barbe en ouate ne berne plus personne.

Les pros du père Noël conseillent donc de se procurer un beau costume, ou tout simplement de le louer dans un magasin spécialisé. Bien sûr, vous devez vous prendre d’avance!

Souvenez-vous : tous les détails comptent, et ce que vous portez dans vos pieds aussi. Un père Noël chaussé d’espadrilles blanches, ça ne fait pas.

Une entrée remarquée

La cheminée? À moins que vous soyez un ramoneur de profession, de toute évidence, on évite!!! Ceci ne veut pas dire que vous ne pouvez pas faire une entrée remarquée – même si vous utilisez la porte d’entrée.

Quelques clochettes sur vous ou entre vos mains vous permettront de créer une ambiance festive et un effet de surprise. Bien entendu, il est primordial d’user du traditionnel « Ho! Ho! Ho! »

Un père Noël qui arrive en raquettes, qui a un GROS sac rouge sur un traîneau, du moins ce qui a l’air d’un GROS sac rouge vu de l’intérieur, qui se donne un air d’homme qui sait ce qu’il fait et où il s’en va, etc. aura beaucoup d’effet sur les enfants qui seront impressionnés par la vue de ce personnage de légende.

Pourquoi ne pas laisser une trace de brillants dehors, que vos enfants pourront voir le lendemain? Ou de laisser des traces de traîneau ou de rennes dans la neige, question de faire durer la magie?

Créez-vous une histoire

Tous les acteurs vous le diront : avant d’interpréter un personnage, il faut lui créer une histoire, un passé. Pas besoin de vous imaginer tout ce que le père Noël dirait à son psy, une fois allongé sur le sofa, mais créez vous une bonne histoire! Ça peut être tout simple : vous arrivez de l’usine des lutins, vous devez bientôt partir pour aller en Chine… Laissez aller votre imagination!

Se mettre dans la peau du père Noël

Un beau costume est nécessaire, comme nous le mentionnions avant, mais ce n’est pas tout : maintenant, vous devez vous mettre dans la peau du père Noël, c’est-à-dire parler comme lui, marcher comme lui et, bien entendu, rire comme lui! Ho! Ho! Ho!

Changez votre voix : elle doit être grave, mais aussi douce, pour ne pas effrayer les enfants. Et n’oubliez pas que petit papa Noël a quelques livres en surplus!

S’adapter à la personnalité des enfants

Un bon père Noël doit s’adapter à la personnalité des enfants. Certains sont plus avenants, d’autres, plus timides. Pour délier les langues, au début, vous pourriez leur poser des questions simples ou les inviter à chanter une chanson. Évidemment, ils ont tous très hâte de développer leurs cadeaux, mais il pourrait néanmoins être une bonne idée de leur raconter une petite histoire avant (à propos de Rudolf, ou de la mère Noël, qui n’a pas pu se joindre à vous…) question de détendre l’atmosphère et de les mettre parfaitement à l’aise.

Être diplomate jusqu’au bout des gants!

Arrive un âge où l’enfant ne croit plus, ou est entre-deux et se questionne sur l’existence du père Noël. Ces petits futés risquent de vous démasquer et de vous poser plein de questions embarrassantes qui pourraient vous faire perdre vos moyens. Imaginez donc que ce sont des journalistes, et que vous êtes un diplomate en fonction : esquivez gentiment les questions!

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram