Consommation

Économiser avec les couches lavables

De plus en plus de municipalités encouragent l'achat de couches lavables en offrant un montant d'argent aux familles qui s’en procurent. De quoi rendre cette option encore plus intéressante!

Les subventions offertes sont en moyenne de 100 $ par famille qui se procure des couches lavables, mais certaines villes accordent encore plus, renseignez-vous! Cette approche permet aux municipalités de faire d’une pierre deux coups : enrichir leur politique familiale d’un geste concret et diminuer par le même fait les déchets à enfouir, une préoccupation de plus en plus importante quand on sait que les sites d’enfouissement ont une durée de vie limitée, que les coûts d’enfouissement augmentent et que des solutions concrètes doivent être mises de l'avant pour favoriser les solutions écologiques.

Saviez-vous que…
  • Un bébé aura besoin de 5 000 à 7 000 couches avant d’être propre, ce qui équivaut à 1 tonne de couches jetables par enfant, dans le cas de couches non réutilisables? (EnviroZine, numéro 45).
  • Il vous coûtera entre 1 500 $ et 2 500 $ pour les couches jetables et entre 450 $ et 600 $ pour un ensemble complet de couches lavables allant de la naissance à la propreté? Les ensembles de couches lavables sont d’autant plus économiques si vous prévoyez les utiliser pour plusieurs enfants.
  • On jette plus de quatre millions de couches jetables par jour au Canada? C’est 1,5 milliard de couches par année! (EnviroZine, numéro 45)
  • Au Québec seulement, on jette plus de 600 millions de couches jetables par année, pour un total de 60 000 tonnes de déchets annuellement? (Canal Savoir)
  • Les couches jetables prennent de 300 à 500 ans à se décomposer dans un dépotoir? (Canal Savoir)
  • Les couches en tissu encouragent les bébés à devenir propres plus rapidement qu'avec les couches jetables, étant donné que les enfants ressentent plus l’inconfort et l'humidité qu’avec les couches jetables ce qui les incite à la propreté? (EnviroZine, numéro 45).
Utilisation de la couche lavable

Les parents qui sont réfractaires à l’utilisation des couches lavables voient leur utilisation au quotidien comme une corvée insurmontable. Pourtant, dans les faits, il n’est pas beaucoup plus compliqué d’utiliser des couches lavables! Tout ce qui diffère, c’est de faire un lavage de plus quand le bac de couches souillées est plein. Les couches lavables actuellement disponibles sur le marché sont munies d’un système d’attache polyvalent (velcro) qui permet un ajustement qui ressemble en tout point aux couches jetables. On ajoute un feuillet dans le fond de la couche avant de la mettre à bébé et ce feuillet biodégradable est jeté dans la toilette au changement de couche.

Quand les couches sont souillées, on les dépose dans un seau avec couvercle, sans eau. Donc pas d’odeur particulière. Au moment du lavage, on commence par un cycle de rinçage, puis on lave à l’eau tiède au cycle régulier. Pour préserver le bon état des couches, on évite les javellisants. Si on les fait sécher au soleil, elles retrouvent leur blancheur et on économise sur les frais de séchage!

 

Municipalités offrant une subvention pour les couches lavables
Beloeil 50 % de l'achat jusqu'à 100 $,  25 couches minimum.
Béthanie 200 $ sur un ensemble de couches.
Brigham 100 $ sur l'achat d'un ensemble de couches.
Coaticook 50 % de l'achat, jusqu'à 200 $.
Compton 50 % de l'achat, jusqu'à 200 $, 25 couches minimum.
Farnham 100 $ sur l'achat d'un ensemble de couches.
Granby 100 $ sur l'achat d'un ensemble de couches.
Lambton 50 % de l'achat, jusqu'à 200 $.
Lévis 50 % de l'achat, jusqu'à 100 $, 20 couches minimum
Louiseville 25 % à l'achat d'un kit de 400 $.
Magog 50 % de l'achat jusqu'à 200 $.
Mont-Saint-Hilaire 100 $ pour l’achat de 25 couches minimum.
Otterburn Park 50 % de l'achat, jusqu'à 100 $, 25 couches minimum.
Plessisville 100 $ pour l’achat de 20 couches minimum.
Saint-Georges 100 $ pour l'achat de 24 couches minimum.
Sherbrooke 100 $ pour l’achat de 24 couches minimum.
Terrebonne 100 $ pour l’achat de 24 couches minimum.
100 $ pour l'achat de 25 couches minimum. (18 municipalités)
Victoriaville 100 $ pour l’achat de 20 couches minimum.

Il est possible que votre municipalité offre elle aussi un programme de subvention similaire, mais que l'information ne soit pas publicisée sur son site Internet. Un coup de fil à votre hôtel de ville vous permettra d’en apprendre davantage et si aucun programme n'est offert, profitez-en pour en réclamer un, en citant l’exemple des autres villes!

Pour en savoir davantage, voici quelques sites intéressants.

Image de Sonia Cosentino

Infolettre




Cette semaine
Les pères prêts pour la conciliation travail-famille

Afin d'obtenir de meilleures mesures de conciliation travail-famille dans le cadre de leur travail, plus du tiers des pères québécois seraient prêts à gagner un revenu moindre et plus de la moitié seraient ouverts à changer de boulot.

Parents - la peur de ne pas en faire assez!

Bien s’occuper de ses enfants, c’est une chose. Avoir peur de ne pas en faire assez au point de s’en rendre malade, c’en est une autre! Faites-vous partie de ceux qu’on appelle les hyperparents?

Les pères et le TDAH – L’impact sur les enfants

Dans près de 50% des cas, les enfants qui reçoivent un diagnostic de trouble du déficit ont au moins un parent qui en souffre. Étonnamment, lorsque papa en souffre, les conséquences sont plus grandes chez l’enfant.

Une horloge biologique masculine

On parle souvent de l'horloge biologique pour expliquer que les femmes cherchent à procréer une fois atteint un certain âge. Qu'en est-il des hommes?

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram

Activités de la semaine

Les meilleures activités et sorties de février