Grossesse/Maternité

On ne s'entend pas sur le prénom!

Elle veut le nom de son grand-père, il veut un nom moderne. Elle veut un nom classique, il veut un nom rare… Que faire quand on ne s’entend pas sur un prénom?

Le prénom que portera un enfant est important. C’est le nom qu’il portera toute sa vie et c’est un choix que ses parents devront justifier à leurs amis, à la famille et à tout le monde qui le rencontrera pendant ses premières années de vie. Parfois, les parents ont un gros coup de cœur pour un prénom en particulier et le choix est évident dès les premières semaines de grossesse. D’autre fois, les idées s’accumulent et on n’arrive pas à s’entendre.

Plus on y pense, plus on hésite

Au début de la grossesse, quelques prénoms nous viennent en tête spontanément et on se dit que ce sera facile de choisir le prénom de bébé. Ce sont des prénoms qui sonnent bien et que nous avions l’intention de donner à nos enfants quand nous étions jeunes, ou encore des personnages de films ou de romans qui représentent quelque chose de particulier.

Parfois, ces deux ou trois prénoms ont presque passé tous les tests, jusqu’à ce qu’on en parle à la famille immédiate et qu’un regard presque de dédain transparaisse. Ça y est, notre mère ou notre belle-mère n’est pas d’accord. Qu’est-ce qu’il a ce prénom? Il n’est pas beau? Il fait vieux? Il est étrange? C'est un prénom trop original et notre enfant va se faire embêter à l’école à cause de nous?

Plus tôt on parle aux autres du prénom choisi, plus ils risquent de semer le doute dans notre esprit. C’est pourquoi il vaut mieux s’entendre entre parents avant de parler du prénom choisi au reste de la famille. À trop vouloir faire plaisir à tout le monde, il est difficile de s’entendre.

Des exercices

Si vous avez des idées diamétralement opposées sur ce qu’est un beau prénom, vous pouvez vous soumettre à des exercices qui vous aideront à trouver des terrains d’entente.

Par exemple, choisissez chacun cinq noms qui vous plaisent et prenez le temps de trouver tous les dérivés des dix noms soumis. Si vous aimez le nom Anne, vous pourriez écrire Annie, Anne-Marie, Marianne, Anne-Lise, Louane, Christiane, Adrianne, Ariane, etc. Vous finirez peut-être par trouver un nom qui sonne bien à vos quatre oreilles.

Sinon, pigez un nom parmi les dix noms choisis et appelez votre futur enfant ainsi pendant quelques jours. Peut-être qu’à force de l’utiliser, vous finirez par l’adopter, ou par le rejeter pour des raisons auxquelles vous n’aviez pas pensé.

Vous pouvez aussi alterner. En effet, si vous savez déjà que vous aurez plusieurs enfants, vous pouvez trouver le nom chacun votre tour.

Les délais gouvernementaux

Le Directeur de l’état civil n’accorde que trente jours après la naissance pour vous entendre sur un prénom, après quoi des frais seront exigés.

Frais exigés pour l'inscription tardive d'une naissance

  • Moins d’un an après la naissance : 53,25 $
  • Plus d’un an après la naissance : 107 $
Compromis et patience

Étant donné qu’on ne connaît pas encore notre enfant. Il est difficile de deviner ses traits et sa personnalité. Ce qu’on sait par contre, c’est que les compromis que nous faisons en choisissant un prénom sont les premiers d’une longue série qui permettent aux parents d’élever les enfants ensemble dans la bonne entente.

Vous épèlerez probablement souvent son nom, peu importe celui que vous aurez choisi. Vous trouverez aussi quelqu’un pour faire de drôles de commentaires sur votre drôle de prénom, que votre enfant s’appelle Thomas ou Donovan. Il vaut donc mieux choisir un prénom que vous aimez vraiment.

Seul le temps vous dira si votre Angélique sera malcommode ou si votre Victor sera mauvais perdant. D’ici à ce que vous le sachiez, le nom de votre enfant sera devenu une partie de lui qu’il n’échangerait pour rien au monde.

Consultez nos autres articles sur les prénoms, vous y trouverez des idées, des conseils et de l'inspiration!

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram