Grossesse/Maternité

Malaises courants durant la grossesse

Durant la grossesse,  il y a une foule de malaises possibles comme les nausées, les douleurs aux seins, la fatigue, les brûlements d'estomac... On fait le tour!

Nausée et vomissements

Les nausées sont probablement le malaise le plus couramment ressenti par les femmes enceintes. Mais les nausées ne suivent aucune règle. Certaines futures mamans en ont sur une courte période et d’autres les voient se prolonger pendant plusieurs semaines. Mangez moins, mais plus souvent! Grignotez un biscuit ou un fruit avant de vous lever. Buvez beaucoup et bannissez les matières grasses de votre menu.

Lisez notre article 12 trucs contre la nausée.

Douleurs aux seins

Encore les hormones au banc des accusés! Pendant la grossesse, les seins se préparent pour la lactation et deviennent aussi plus sensibles. Démangeaisons et picotements sont possibles aussi. Quoique inoffensives, mais combien désagréables, sachez que ces sensations ne sont que passagères!

Besoin d’uriner plus souvent

Ces envies fréquentes d’uriner ne sont pas étrangères au fait que bébé prend de l’expansion et qu’il exerce une pression sur la vessie de sa future maman. Il peut arriver qu’une légère incontinence à l’effort (lorsque vous toussez, éternuez ou riez, par exemple) survienne aussi. Les tissus des ligaments et des muscles sphincters sont plus souples.

Fatigue

Le premier trimestre est souvent celui où la femme n’a qu’une envie… dormir! En effet, les effets de la progestérone sont responsables des coups de barre en après-midi et des envies irrésistibles de siestes. Au deuxième trimestre, tout se replace. L’énergie est de retour. Toutefois, au dernier trimestre, le poids du bébé et tous les changements physiques occasionnent le retour de la fatigue.

Accordez-vous des pauses. Fractionnez vos journées pour être plus efficace. Surtout, dormez bien et écoutez les signaux de votre corps. Surveillez que votre fatigue ne soit pas liée à une anémie. Parlez-en à votre médecin si vous doutez!

Brûlures d’estomac

Les sensations de brûlures ou d’aigreur peuvent résulter d’une digestion lente et de la compression de l’abdomen du à la croissance de bébé. Les sucs gastriques stagnent dans l’appareil digestif, celui-ci étant plus paresseux durant la grossesse, ou même refluent vers l’œsophage, causant des irritations de la paroi interne.

Pour éviter les brûlures épigastriques, chassez de vos menus les aliments trop gras et les mets épicés, ne vous allongez pas immédiatement après un repas et privilégiez certains aliments qui activent la dilution des sucs gastriques (lait, pain et œuf par exemple)

Gaz et constipation

Deux maux fréquents! La constipation est dû au relâchement des muscles intestinaux qui entraîne le ralentissement de l’horaire des selles. Quant aux gaz, ils sont provoqués par la pression exercée sur l’intestin. Pour contrer la constipation, augmentez votre apport de fibres alimentaires (pains ou céréales de blé entier, fruits et légumes) et buvez beaucoup. Pour diminuer les gaz, voyez à mastiquer complètement les aliments et à faire de l’exercice.

Varices, œdèmes et jambes lourdes

Souvent, les varices apparaissent au cours du dernier trimestre. Les œdèmes résultent de la rétention d’eau et de sels. Ils ne sont pas dangereux à moins qu’ils soient associés à des problèmes artériels. Pour vaincre ces désagréments, assurez-vous de ne pas rester debout sur de longues périodes, évitez les bas qui bloquent la circulation et dormez en élevant légèrement vos jambes. Il se peut aussi que vous ressentiez une lourdeur dans vos jambes durant votre grossesse. Pas de panique, c’est normal. Votre volume sanguin augmente et votre tonus veineux se modifie ce qui occasionne des lourdeurs passagères.

Vergetures

Les vergetures apparaissent lorsque le ventre commence à s’arrondir, soit autour du 4e mois de grossesse. Elles sont causées par l’extension brusque de la peau. En fait, les vergetures sont de petites déchirures de tissu sous la peau. À la surface, on aperçoit des stries fines et longues qui donnent un look fripé à notre peau! L’apparition des vergetures dépend principalement de la qualité de la peau et à sa teneur en collagène et élastine.

Aucun produit miracle n’existe! Les vergetures s’estomperont au fil des mois suivant l’accouchement, mais elles ne disparaîtront pas complètement. Elles changeront de couleur pour devenir couleur « perle » sans jamais devenir vraiment invisibles!

Crampes aux mollets

C’est une carence en magnésium qui serait responsable des douloureuses et spontanées crampes aux mollets qui assaillent les futures mamans, souvent en pleine nuit et les faisant raidir de douleur. Un aliment riche en magnésium? Une simple banane! Continuez à boire beaucoup d’eau aussi!

Bouffées de chaleur et transpiration

Pendant la grossesse, les glandes sudoripares sont intensément actives. Tant mieux, car leur rôle est d’éliminer les déchets de l’organisme. Mais cette activité occasionne des sensations de chaleur et une transpiration plus abondante.

Problèmes de peau

Du à l’augmentation du taux d’hormones, certaines femmes, surtout les brunettes, sont susceptibles de voir apparaître des taches pigmentées brunes sur leur peau. On appelle ce problème temporaire de peau, le masque de grossesse, ou encore le chloasma ou mélasma. Cette pigmentation qui s’installe surtout sur le front, les tempes, les joues et la lèvre supérieure, les tempes et les pommettes est grandement associée à l’exposition au soleil. Alors, mieux vaut faire attention!

Étourdissements, vertiges et évanouissements

Liés à des baisses du taux de glucose dans le sang ou à un phénomène d’hypoglycémie, certaines femmes enceintes éprouvent des sensations d’étourdissements et peuvent même s’évanouir. La pression exercée sur les vaisseaux sanguins et l’augmentation du volume sanguin peuvent être également responsables de ces états. Faites attention de vous lever lentement et d’éviter les changements rapides de position. Ne vous couchez pas à plat sur le dos!

Maux de tête

Les maux de tête sont attribuables à des changements de la pression et de la circulation sanguine. Et quand la fatigue s’y met, les maux de tête ne sont que plus intenses, alors reposez-vous.

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram