Couple/Sexualité

Prendre plaisir à se redécouvrir

Il est tout à fait normal qu’une période aussi riche en changements qu’est la période périnatale amène des modifications dans la sexualité du couple.

Lorsque deux individus forment un couple, la sexualité est le langage privilégié de leur amour. À travers la vie sexuelle s’exprime leur complicité, mais aussi les tensions qui peuvent exister. Ainsi, notre sexualité est à la fois le reflet de ce que nous sommes comme couple, tout en étant le moyen privilégié pour solidifier l’amour.

Puisque la sexualité est en soi un univers complexe composé d’un large spectre de facteurs en interaction, il est tout à fait normal qu’une période aussi riche en changements qu’est la période périnatale amène des modifications dans la sexualité du couple.

Que de bouleversements!

Outre les changements physiques et hormonaux que vit la femme aux différentes étapes de la maternité (pendant la grossesse, suite à l’accouchement, pendant l’allaitement), elle vit aussi plusieurs changements psychologiques, émotifs, sociaux et relationnels. À cela s’ajoutent ceux que vit également le père ainsi que toutes les nouvelles contraintes qui viennent avec la parentalité.

C’est donc une véritable métamorphose que l’on vit lorsque nous devenons parents. Le couple doit donc, lui aussi, nécessairement vivre une certaine mutation pour demeurer au diapason. Des questions peuvent alors surgir. Comment la sexualité se vit-elle pendant cette période? Comment retrouver un équilibre comme couple et vivre une sexualité épanouissante?

Lorsqu’on parle de sexualité périnatale, nous parlons souvent des changements physiques de la femme enceinte et de la nouvelle maman. On fait alors références aux hormones qui inhibent la libido ou encore qui donnent des nausées, au ventre trop rond pour permettre des cabrioles ou encore à la cicatrisation du périnée. Nous entendons aussi parler des changements psychologiques : l’estime de soi liée à l’image corporelle, le stress de la responsabilité de parent, la grande fatigue, la dépression postpartum, la peur de perdre sa liberté, la dichotomie entre le rôle de mère et le rôle d’amante.

Nouveaux rôles, nouvelles attentes

Tous ces changements sont bien réels et expriment très bien les bouleversements que l’on peut vivre. Mais il y a aussi les nouveaux rôles que nous devons dorénavant jouer, avec de nouvelles attentes et contraintes. Par exemple, il faudra repenser l’organisation familiale et le partage des tâches. Bien qu’aujourd’hui les hommes tendent volontiers vers un partage équitable des tâches lorsqu’ils sont en couple, les femmes retrouvent bien souvent le chemin des chaudrons et de la lessive lorsqu’elles deviennent mères. De plus, en s’investissant corps et âme dans la maternité, les mères ressentiront souvent un besoin de reconnaissance face à cet investissement. Or, les hommes ont parfois tendance à avoir l’impression que la mère est en « congé ». Ces nouvelles attentes et ces nouveaux besoins peuvent amener des tensions supplémentaires qui n’aideront en rien une libido déjà chancelante.

Malheureusement, les femmes qui vivent une baisse de libido importante se sentent très souvent coupables et honteuses. Il est facile de sentir une forte pression à redevenir une « bête sexuelle », libidineuse et séduisante. Cette pression est d’autant plus forte si l’homme manifeste sa frustration sexuelle. Beaucoup de femmes vont alors entreprendre des rapports sexuels simplement pour faire plaisir à leur conjoint, simulant l’orgasme de surcroît. Un couple qui ne se rejoint plus sexuellement en souffre et accroit l’éloignement des partenaires.

Comment se sortir de cette impasse?

Il est crucial pour le couple d’être en mesure de communiquer franchement et ouvertement. Exprimer ses besoins, ses désirs, ses attentes et ses craintes. Mais aussi écouter l’autre avec empathie dans son vécu. En s’exprimant et s’écoutant mutuellement, il devient alors possible de trouver des solutions constructives. À travers ce passage de l’état de couple à celui de famille, il est important de se redécouvrir, de se reconquérir, de prendre le temps de refaire connaissance. Afin d’y parvenir, il est essentiel de se réserver des moments de qualités ensemble, des instants de tendresse, d’affection et d’intimité.

Trop souvent, sexualité égale génitalité, les caresses amoureuses menant mécaniquement à la pénétration. Or, la sexualité est nettement plus vaste. On finit par oublier que pour qu’il y ait une vie sexuelle riche, il doit d’abord y avoir du désir. Et le désir n’est pas qu’une question d’hormones ou de stimulation du corps, il se construit bien avant d’être sous les draps. Pour vivifier le désir, il faut donc d’abord et avant tout se sentir aimé et apprécié, se sentir complices. On comprend donc ici l’importance de la communication pour se rejoindre et avoir envie de se rapprocher.

Redéfinir la sexualité

La génitalité aussi peut devenir moins satisfaisante. Le couple a besoin de diversifier l’expression de sa sexualité pour s’y épanouir. Et avec un corps et un esprit parfois moins disponibles pour la pénétration, il est d’autant plus important d’explorer de nouvelles avenues. C’est le moment de se caresser langoureusement sans attendre nécessairement une pénétration, de se masser, de faire la place aux échanges sensuels, de se cajoler et de se faire de petites attentions. Plus que jamais, le romantisme devrait être à l’honneur. Pourquoi pas un souper aux chandelles et un bain moussant? Ou encore offrir un poème ou des fleurs? Bien que nous soyons souvent débordés avec l’arrivée d’un nouvel enfant et qu’il soit difficile de trouver le temps et l’énergie pour redynamiser le couple, il n’en demeure pas moins qu’une communication franche et empathique peut grandement aider à diminuer les tensions et aider à patienter.

L’aventure de la parentalité est certes la plus belle qui soit. Elle nous amène à nous dépasser et à vivre un amour incommensurable. C’est un véritable passage initiatique, un parcours pour lequel les couples ne sont pas toujours pleinement outillés. Cependant, une fois un nouvel équilibre atteint, le couple devient encore plus uni et peut s’épanouir mieux que jamais.

Seréna Québec

Seréna Québec est le seul organisme spécialisé en gestion naturelle de la fertilité au Québec. Reconnu par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, l’organisme à but non lucratif, fondé en 1955, est indépendant et travaille en continu avec une équipe de médecins-conseils pour veiller à maintenir et perfectionner la méthode symptothermique (MST), une méthode de contraception et conception naturelle. Soutenu par un réseau de formateurs bénévoles accrédités dans plusieurs régions, Seréna Québec offre des services d’information, d’éducation et d’accompagnement selon les 5 champs d’application de la MST suivants : contraception naturelle, conception naturelle, retour de la fertilité après une naissance, périménopause et santé du cycle menstruel. Coordonnées : 6646 Saint-Denis, Montréal, Québec, H2S 2R9 Site web : www.serenaquebec.com - Page Facebook : https://www.facebook.com/serenaqc/ Contacts: [email protected][email protected][email protected]

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram