Bébé

Les enfants qui ont peur d'aller aux toilettes

Pourquoi mon enfant préfère se retenir ou faire caca dans sa couche plutôt que d'aller à la toilette? 

Quand notre enfant fait enfin pipi aux toilettes, c’est un grand moment! Toutefois, et malgré toute la bonne volonté du monde, on n’est pas nécessairement au bout de nos peines une fois que c’est fait. En effet, plusieurs enfants mettent plus longtemps à aller à la selle, et ce, pour plusieurs raisons. Ils peuvent mettre des mois, voire des années à se décider. Plusieurs mamans communiquent avec nous à ce sujet, nous avons donc décidé de faire le tour de la question afin de comprendre ce qui rebute certains enfants quand vient le temps d’utiliser la toilette.

Un cercle vicieux

Une fois que le pipi est fait, dans le petit pot ou dans la toilette, on s’attend rapidement à un progrès du côté des selles. La plupart du temps, nous n’avons effectivement pas à attendre trop longtemps puisque les deux s’opèrent en même temps. Dans d’autres cas toutefois, c’est plus long.

Quand notre enfant prend son temps, on essaie de l’aider de notre mieux. On veut bien faire, c’est normal. On donne de bons conseils, on suggère des méthodes, on donne un livre à regarder sur la toilette, on parle de forcer un peu, on fait suivre les petits pets d’une course aux toilettes et on essaie d’attraper les enfants juste à temps pour qu’ils ne fassent pas dans leur couche. De temps en temps, on ajoute même le volet papier de toilette à la conversation pour que notre enfant comprenne vraiment tout de la mécanique du caca dans les toilettes.

En insistant autant, on risque de provoquer deux réactions. La première, c’est d’ennuyer notre enfant qui ne voudra plus du tout en entendre parler. La deuxième, c’est de le stresser et d’envenimer les choses. En ressentant autant de pression, certains enfants essaient d’écouter les parents et perdent contact avec leurs envies naturelles et avec les signaux qui les enverraient normalement aux toilettes. Quand ce sentiment devient trop intense, ils peuvent aussi devenir constipés, ce qui aggrave les choses.

Si votre enfant devient constipé ou s’il l’était, déjà quand vous avez commencé à le préparer à utiliser les toilettes, il est possible qu’il fasse des cacas plus durs. Il associe alors ses cacas avec de la douleur et il n’est pas très ouvert à la toilette. C’est normal.

La peur de faire ses selles

Il existe aussi des cas où les enfants comprennent mal ce qui se passe et ont peur qu’une partie d’eux-mêmes tombe dans la toilette. Pour ces enfants, l’idée d’entendre quelque chose tomber dans l’eau est terrifiante, puisque c’est un morceau d’eux qui tombe. C’est un phénomène qu’on s’explique mal de notre point de vue d’adulte, mais qui est bien réel pour ces enfants. Si ça semble être le cas de votre enfant, expliquez-lui le fonctionnement du système digestif avec l’aide d’un livre comme Le grand voyage de monsieur Caca.

Dans d’autres familles, il n’y a peut-être pas d’explication logique à la peur, si ce n’est la peur elle-même. La peur de faire caca (et des excréments) s’appelle apopatophobie. Chez les adultes, cette peur se reflète parfois par la peur d’aller à la selle au bureau ou quand quelqu’un est à la maison. Chez les enfants, c’est le refus d’aller à la selle qui se produit. Ces enfants attendent souvent jusqu’à la dernière minute, quand ils ne pourront plus se retenir et font dans leur couche (ou dans leur culotte). Ces enfants aussi deviennent souvent constipés.

La peur de s’asseoir sur la toilette

Finalement, votre enfant a peut-être simplement peur de la toilette, l’objet lui-même. Le bruit très fort, l’eau qui tourne et le trou qui se trouve juste sous ses fesses, prêt à tout avaler ce qui tombe dans la toilette est très impressionnant au début, surtout si votre enfant est encore très jeune. C’est tout à fait normal d’avoir peur pour un très jeune enfant. Si c’est le cas du vôtre, vous pouvez vous procurer un petit pot qui sera bien plus petit, plus attirant et beaucoup moins bruyant.

Quelques trucs

Évidemment, les solutions devront être adaptées à ce que votre enfant vit. Si vous avez beaucoup insisté et que votre enfant refuse de parler de ce sujet dorénavant tabou, arrêtez d’en parler pendant quelques semaines. Vous pourrez très bien vous reprendre plus tard en étant un peu moins insistante et en évitant d’aborder le sujet à d’autres moments qu’à l’heure où il a envie de caca.

Si votre enfant est constipé, vous devrez aussi laisser le temps à son système à se réadapter sans stress. Après un temps et avec une alimentation adaptée, votre enfant aura un peu moins peur et démontrera peut-être un intérêt pour la toilette. D’ici là, les culottes d’entraînement sont tout indiquées.

Plusieurs mères ont partagé leur désarroi avec nous en disant que leurs enfants de deux à trois ans faisaient bien pipi à la toilette, mais qu’ils faisaient encore caca dans leur culotte. Bien qu’il soit compréhensible que cette situation vous irrite, la discipline n’aidera en rien. Il est préférable de garder des culottes d’entraînement jusqu’à ce que l’enfant reconnaisse son envie et voit l’intérêt à utiliser la toilette.

Patience est votre mot d’ordre. Certains enfants sont plus à l’aise avec leurs envies que d’autres et on ne peut rien y faire. Pour vous donner une idée des délais auxquels vous attendre, sachez que bien des enfants qui arrivent à la maternelle ne savent pas encore comment s’essuyer les fesses correctement. Ce n’est pas la fin du monde. Tôt ou tard, votre enfant maîtrisera toutes les questions de toilettes à la perfection et vous n’aurez plus du tout à vous en soucier.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Source

Hôpital de Montréal pour enfants

Infolettre



Cette semaine

Commentaires

Infolettre



Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Instagram